Patrimoine

Ranville est un village original sans véritable cœur autour de l’église, contrairement à la plupart des communes de France.
Il est constitué de hameaux, le Bourg neuf, le Mariquet, le Bas de Ranville , le Hom, le Moulin, Longueville  et  Longueval où des châteaux, manoirs et belles maisons construits au fil des siècles, enrichissent le patrimoine de la commune.

 

Le château de Guernon-Ranville

Cette propriété privée du XVIIIe siècle porte le nom de la famille qui l’a longtemps possédée. Elle a été la demeure d’un ministre au XIXe siècle, la villégiature de mécènes au début du XXe siècle, puis une infirmerie de guerre lors du débarquement allié en Normandie en 1944.

En savoir plus…

 

Le château du Hom

Construit au 18ème siècle sous le règne de Louis XV, le château fut agrandi sous Napoléon III.

Dans son parc de 5 hectares se dressent deux gigantesques séquoïas plantés au 19ème siècle au moment de l’agrandissement du château.

Le 6 juin 1944, le château du Heaume devient la QG du Général Gale qui commandait les 8000 hommes de la 6ème aéroportée britannique parachutée sur Ranville.

En savoir plus…

 

Le château du Mariquet

Cet élégant château des XVIIIe et XIXe siècles fut la propriété de le famille Rohan-Chabot jusqu’en 2009. La bâtisse fut construite à l’époque du Directoire sur trois étages en briques alternées avec de la pierre.

En savoir plus…

 

Le Château Brüder

Dans la rue Général de Gaulle, une grande maison du début du 19e, bien restaurée aujourd’hui, était connue sous le nom de « Château Bruder » .En 1914 le château était habité par un Alsacien Monsieur Bruder qui lui donna son nom.  «  A cause de ses origines, M. Bruder fut soupçonné par la population, très certainement à tort, de complaisance avec l’ennemi »La légende raconte qu’il envoyait «  des signaux lumineux du dernier étage de sa maison à de supposés navires allemands croisant en mer, mais la présence de ces navires ne fut jamais signalée et les signaux auraient été bien difficiles à voir du rivage . » Il se déplaçait sans doute tout simplement dans son château avec une lampe- pigeon!
En 1944, les parachutistes britanniques en ont fait leur hôpital de campagne.

 

La Grange aux Dîmes

La grange aux dîmes était un bâtiment qui servait à entreposer la collecte de la dîme, impôt de l’Ancien Régime portant principalement sur les revenus agricoles et perçu par l’Eglise catholique. Jusqu’à la Révolution, les paysans de la paroisse de Ranville venaient y déposer un dixième de leur récolte à l’intention des religieuses de l’Abbaye aux Dames de Caen, propriétaires de terres dans le village depuis la donation qui leur en avait été faite par Guillaume le Conquérant en 1082.

Elle faisait partie d’un ensemble de deux fermes importantes qui ont traversé les siècles et qui sont, sans doute aujourd’hui, les bâtiments les plus anciens de la commune.
Le bâtiment situé actuellement rue de la Grange aux dîmes, faisait partie autrefois du domaine des Guernon-Ranville. Au début du XIXe, la ferme fut reprise par Monsieur Fontaine, ensuite par M. Armand Lacour et par M.Jules Lacour qui commença à la restaurer
La ferme voisine appartenait à la propriété du Hom.Elle fut exploitée par M. Deveaux et ensuite par M. Joyeux et enfin vendue à un transporteur M. Madeleine

Pendant tout ce temps, la grange aux dîmes était devenue une étable!!

C’est dans les années 80 que Michel Lopuzanski a acquis l’ensemble de la propriété et a décidé de la restaurer
Les travaux de restauration y sont accomplis depuis plus de 25 ans et il y a installé son entreprise « Normandie Appâts », unique en France, qui récolte et vend dans le monde entier des vers pour la pêche.

 

Le moulin

C’est l’un des très rares moulins à vent conservés dans le Calvados. Il témoigne de l’importance de l’activité céréalière à Ranville.
Appartenant à Richard de Bussy, il fut racheté en 1403 par l’Abbaye d’Aunay.
En 1569, il fut donné à Richard d’Hérouvillette en échange de deux granges, l’une à Ranville, l’autre à Sainte-Honorine.

 

Le Château de Bellevue

Dans le hameau de Longueval, à l’abri des regards, le château de Bellevue fut construit à la fin du XVIIIe par un membre de la famille de Touchet qui possédait également le joli château de Beneauville sur la route de Caen à Cabourg. En 1826,un Monsieur de Touchet était maire de Ranville. A la fin du XIXe siècle, cette propriété aurait appartenu à Charles Payen dont la petite fille Marie épousa Pierre de Brye, le fils du général. En juin 1930, en dépit des efforts des pompiers de Colombelles tout le château (17 pièces) fut détruit par le feu, à l’exception de deux chambres de bonnes. Il fut reconstruit à l’identique.

 

L’église et son clocher

Dernier vestige d’une ancienne église datant du Moyen-Age, le clocher de Ranville est situé sur un mont. Il servait vraisemblablement de tour de garde.
Du haut de sa plate-forme, on pouvait surveiller l’Orne et son estuaire. Dès 1940, les troupes allemandes l’utilisèrent comme poste d’observation.

En savoir plus…

 

Adresse & Horaires

3 Rue Airbornes
14860 Ranville
Tel : 02.31.78.76.08
Contactez-nous

Mardi, mercredi, vendredi :
10:00-12:00, 15:00-17:30
Lundi, jeudi : 15:00-17:30
Samedi : Selon agenda

Météo

Marée

Coefficient
86 - 89

Plus de détail